samedi 27 août 2011

A comme Association, tome 4 : Le Subtil Parfum du soufre de Pierre Bottero

Comme je vous le disais hier, cet opus de la série A comme association est le dernier écrit par Pierre Bottero, juste avant sa mort accidentelle en moto. Erik L'Homme, le co-auteur de cette série indique en préface des premier et deuxième tomes que les manuscrits des livres 2 et 4 écrits par Pierre n'ont pas été retravaillés, à peine corrigés. Dans ce 4ème tome, qui se passe en même temps que le 3ème tome de la série, Ombe va se trouver au milieu d'une guerre de clan loup-garou. Son corps sera mis à mal mais son cœur le sera encore plus, comme quoi l'amour peut faire encore plus mal que la violence !


Détails du livre
  • Broché: 183 pages
  • Editeur : Gallimard jeunesse (10 mars 2011)
  • Collection : HORS SER LITTER
  • ISBN-13: 978-2070634675
Quatrième de couverture

Lors d’une mission particulièrement éprouvante, Ombe sauve la vie d’un loup-garou. Elle ne l’aurait peut-être pas secouru si elle avait su qu’elle en tomberait amoureuse… Car son corps a beau être incassable, son coeur, lui, ne l’est pas.

Un extrait

Arrête, Ombe ! Tu n'es pas une pro de la pensée mais une virtuose de l'action. Ne t'enterre pas dans une discussion stérile. Ta force, ta vraie force, c'est ton corps, laisse-le s'exprimer.
J'arrache mon tee-shirt, enlève mon jean, les jette au sol. En tombant, ils effacent une partie du pentacle qui cesse de briller, mais cela n'a aucune importance. Je le sais. Je le sens.
Je m'allonge sur le garou.
Pas besoin d'incantation. La magie, je viens de le comprendre comme on comprend la lumière en sortant d'un tunnel, c'est l'énergie qui chante en moi et le seul vecteur dont j'ai besoin pour l’utiliser c'est mon corps.
Le garou est plus grand que moi, plus large. Je m'étire, m'enroule autour de lui, cherchant à ce que ma peau soit le plus possible en contact avec la sienne. Je niche ma figure dans son cou et je m'ouvre.
Je suis forte, souple, rapide, résistante, je possède des réflexes incroyables, je bouillonne de vie et d'énergie, je les lui offre.
Je sens, je vois presque, une vague brillante naître au creux de mon ventre et déferler sur lui.
Irrésistible.
Il sursaute. Ses muscles se tendent, il prend une immense bouffée d'air puis...
Il ouvre les yeux.
Waouh !
Du bleu à n'en plus finir. Profond à s'y noyer. Beau à s'y perdre. Lumineux à en devenir aveugle.
- Tu es un ange ?
Sa voix est grave, un peu rauque, si totalement envoûtante qu'il me faut quelques secondes pour comprendre que la question s'adresse à moi.

Mon avis

Tout d'abord, j'aimerai remercier Erik L'Homme qui après la disparition de Pierre Bottero a eu le courage et l'envie de nous faire partager cette série originale et passionnante. Comme il le précise en fin de livre, les co-auteurs n'ont jamais eu l'occasion d'échanger sur ce qu'ils avaient écrit, et pourtant, quand on lit les tomes 3 et 4, on ne peut que sentir la complicité qui s'était installée entre-eux. J'ai été bouleversée par la fin de ce 4ème tome, tellement proche mais aussi tellement loin de ce qui est arrivé à cet auteur de génie qui a et qui continue d'enchanter ma vie avec son imagination. Cela nous rappelle surtout que la vie ne peut tenir qu'à un fil et sa mort tragique nous montre combien il faut savoir profiter de la vie !

Parlons du livre à présent. Livre oh combien génial ! On y retrouve action, humour, amour et amitié, tout cela condensé en moins de 200 pages ! L'action est en effet omniprésente. On voit que Ombe s'éclate, dans tous les sens du terme, dans les bagarres qui parsème ce livre. Les pages défilent bien trop vie à mon goût car prise dans l'histoire, je me suis retrouvée tout au bout sans même m'en rendre compte.
Je ne peux pas parler de l'humour sans parler d'Ombe, car je les devine indissociables. J'aime beaucoup le parler de cette demoiselle qui loin d'être en détresse se retrouve toujours en position inconfortable. Comme elle le dit si bien, peut-être devrait-elle réfléchir avant d'agir :)

Il me semble que l'auteur a pris beaucoup de plaisir en écrivant les aventures d'Ombe, on ne peut que le remarquer lorsqu’on lit le livre. Tout comme il a si bien décrit Ellana et ses sentiments dans la trilogie des MarchOmbres, on ne peut que retrouver sa pâte dans le personnage d'Ombe qui ne peut qu'encore plus lui coller à la peau, car Ombe, comme lui aime la moto ! Pour le reste je ne connaissais pas Pierre mais j'ai cette impression que si Pierre Bottero était né fille, il aurait pu ressembler à Ombe. ^^
Le fait que cette série de livres soient écrits à la première personne du singulier personnalise encore plus les aventures qui y sont écrites. Le lecteur n'a aucun mal à s'identifier aux personnages, que ce soit Jasper ou Ombe !

J'ai beaucoup aimé la fin de ce livre avec les retrouvailles entre Jasper et Ombe. Je ne sais pas comment les tomes 5 et 6 seront écrits, si les deux personnages vont continuer à se croiser d'un livre à l'autre ou si Erik L'Homme va les réunir. Je pense attendre la sortie du 6ème tome pour lire le 5ème et voir comment cette série va évoluer.

En tous les cas, c'est une belle histoire que ces deux auteurs ont écrite, que ce soit au niveau du défi littéraire qu'au niveau exceptionnel des ouvrages ! Merci à eux et longue vie à Jasper et à Ombe !

2 commentaires:

  1. Pfffff... Vivement la suite! Quelle saga!

    RépondreSupprimer
  2. à qui le dis-tu !!! Attends tu aussi le 6ème pour lire le 5ème ?

    RépondreSupprimer