vendredi 28 janvier 2011

Le Chant du Troll de Pierre Bottero & Gilles Francescano

Retrouver Pierre Bottero pour un dernier livre, celui-ci mis en images splendidement, je ne pouvais que craquer et lire ce livre. D'autant que Plumeline a organisé une lecture commune dont voici les participants, ainsi que leurs chronique sur le dernier chant de Pierre. Snif ...
Plumeline, Ellana, Maxoo et Desirdelire.
 

Détails de ce livre
  •  Illustrateur : Gilles Francescano
  • Relié: 184 pages
  • Editeur : Rageot (20 octobre 2010)
  • ISBN-13: 978-2700234060
Quatrième de couverture

- Psssst ! Est-ce que tu es prête ?
- Je ne sais pas de quoi tu parles. Prête pour quoi ?
- Le basculement a débuté...

Un extrait

Pendant la recréation, l'essentiel des conversations fut consacré à la couleur du ciel.
- Moi, je dis qu'elle est due à une explosion atomique en Chine, expliqua Simon, le premier de la classe. Les rayons gamma ressemblent à ça, je l'ai lu dans une revue et la Chine est une puissance nucléaire très peu fiable.
Ses copains approuvèrent bruyamment.
- N'importe quoi, réagit Noémie, éternelle deuxième derrière Simon. C'est le réchauffement climatique de la planète À cause du trou de l'ozone.
- On parle de trou dans la couche d'ozone, rectifia Simon. Et il n'y a aucun rapport.
- Si, monsieur, y a un rapport. Les couleurs normales s'échappent par le trou. Si tu étais moins cloche tu le comprendrais tout seul.
Les filles se rangèrent derrière Noémie et, très vite, à l'instar du ciel, la discussion se colora.
- Moi, je les trouve très belles, ces couleurs, intervint timidement Léna. On dirait des rêves de fée qui dégoulinent.
Elle ne s'attendait pas à ce que sa remarque intéresse quelqu'un, surtout pas Simon ou Noémie, et ne fut donc pas surprise de constater que personne ne paraissait l'avoir entendue.
Ce n'était pas nouveau mais cette fois elle n'en fut pas attristée. Si son avis était dérisoire, le ciel, lui, était joli.
Ce n'était déjà PAS SI MAL.

Un extrait visuel 


Mon avis

Arf ... Que dire ... Peut-être que quand on aime on ne compte pas mais là ce ne serait pas vraiment vrai car on peut compter les trilogies que Pierre Bottero a écrites et aussi celle qu'il ne finira jamais. On ne peut qu'imaginer celles qu'il n'écrira jamais.
Disparu trop tôt cet auteur français nous a quand même laissé ce livre posthume pour enfant (et plus si affinité) qui nous emmène loin, et nous fait rêver.
On découvre Léna, petite fille impuissante devant une scène de ménage entre ses parents. Lena qui assiste à la transformation de son univers, Lenna interpellée par une bestiole (oups) par un Sprite, Lenna qui découvre son âme sœur, Lenna qui découvre enfin ... Mais euh ... Je vais pas tout vous dire quand même ^^

Le texte qui n'est que poésie, douceur et tendresse est magnifié par les illustrations de Gilles Francescano aux couleurs chatoyantes.

J'ai aussi redécouvert Doudou, troll évoqué dans plusieurs des trilogies de Gwendalavir et je suis heureuse de pouvoir enfin mettre un visage sur un nom.

Je vais vite relire l'Oeuvre de Pierre Bottero afin d'assembler tous les morceaux de cet univers sont on ne verra jamais le bout.
Merci Pierre !

9 commentaires:

  1. Il est clair que la litttérature française a perdu un grand nom et cela trop rapidement... Je n'ai pas lu toutes ses œuvres encore mais quand je vois la magie du Pacte des Marchombres, je trouve que c'est très regrettable...
    Bref, ce livre passera évidemment par ma bibliothèque, bonne continuation :)

    RépondreSupprimer
  2. Un roman graphique magnifique!
    M'en suis pas remise...

    RépondreSupprimer
  3. Il a l'air superbe ! j'ai eu l'occasion de le feuilleter et ça m'a donné envie d'en découvrir plus ^^

    RépondreSupprimer
  4. raaahhh c'est pas gentil de faire ça :)

    RépondreSupprimer
  5. Ah ben si ... Un bon livre, il faut savoir le partager :D
    Bonne lecture à tous !

    RépondreSupprimer
  6. Je viens de découvrir cet auteur avec D'un monde à l'autre et je dois bien dire que j'ai hâte de lire la suite !

    RépondreSupprimer
  7. Pour moi, un auteur formidable ...
    La série où j'ai le plus pleuré c'est le pacte des marchombres !
    Superbe !

    RépondreSupprimer
  8. À chaque fois, je pense à cette coïncidence, au fait que ce roman graphique aborde le thème de la mort et que Pierre soit parti à ce moment précis, alors que Le chant du troll était sur le point de paraître. Même loin de nous, Pierre réussit encore à tout lier.

    C'est une oeuvre magnifique, tant sur le fond que sur la forme. Un livre pour enfant, mais aussi un cadeau aux fans selon moi.

    RépondreSupprimer
  9. Si tu lis A comme association, la fin du 4ème te donnera la chair de poule. Encore une coïncidence ...

    RépondreSupprimer