jeudi 6 octobre 2011

Artemis Fowl, tome 1 de Eoin Colfer

Afin d'avancer un peu dans mes challenges, je me suis lancée dans Artemis Fowl. C'est un livre que je ne connaissais pas du tout, je savais que ça parlait de fées et de lutins mais c'est tout. J'ai donc été toute surprise de tomber dans une histoire type d'espionnagele héros est un sale gamin surdoué qui n'en veut qu'à une chose : l'or des fées. Ce livre est vraiment un livre jeunesse et ça se ressent, même si j'ai finalement passé un bon moment.


Détails du livre
  • Titre VO : Artemis Fowl 
  • Traduction : Jean-François Ménard
  • Poche: 355 pages
  • Editeur : Gallimard-Jeunesse (15 mars 2007)
  • Collection : Folio Junior
  • ISBN-13: 978-2070612482
Quatrième de couverture

Un nouveau héros est né. Il a douze ans, est le dernier rejeton d'une dynastie de voleurs irlandais. Il vit dans un château, auprès de sa mère dont l'esprit a flanché lors de la disparition de son mari. La fortune des Fowl est au plus mal. Mais Artemis est un petit génie escorté d'un serviteur tout dévoué et doté d'une force peu commune. Voilà des atouts de poids pour faire aboutir un projet fou, qui ne pouvait germer que dans la tête d'un enfant : s'emparer de l'or des fées…

Un extrait

La fée resta bouche bée.
— Me rendre mon pouvoir magique ? Impossible.
— Oh, mais si. J’ai en ma possession deux ampoules. L’une contient de l’eau de source qui provient du puits des Fées, à soixante mètres sous l’anneau de Tara – l’endroit peut-être le plus magique au monde. Elle annulera les effets de l’eau bénite.
— Et l’autre ?
— Dans l’autre, il y a de quoi faire une petite piqûre de magie humaine. Un virus qui se nourrit d’alcool, mélangé à un agent de croissance. Ce liquide va débarrasser votre corps de la moindre goutte d’alcool de riz, vous délivrer de votre dépendance et même régénérer votre foie défaillant. Ce sera terriblement répugnant, mais dans vingt-quatre heures, vous sauterez partout comme si vous aviez retrouvé la vigueur de vos mille ans.
La fée passa à nouveau la langue sur ses lèvres. Pouvoir rejoindre le Peuple ? C’était tentant.
— Comment savoir si je puis te croire, humain ? Tu m’as déjà joué un mauvais tour.
— C’est vrai. Voici le marché. Je vous donne l’eau de source en toute confiance. Ensuite, quand j’aurai consulté le Livre, vous aurez le remontant. À prendre ou à laisser.
La fée réfléchit. La douleur s’insinuait déjà dans son ventre. Elle tendit la main.
— Je prends.
— Je m’y attendais. Butler ?
Le gigantesque serviteur ouvrit le rabat d’une trousse qui contenait une seringue et deux ampoules. Il prit d’abord celle qui était remplie d’un liquide clair et l’injecta dans le bras moite de la fée. La créature se raidit un instant puis se détendit.
— Puissante magie, dit-elle d’une voix haletante.
— Oui, mais pas aussi puissante que la vôtre lorsque vous aurez eu la deuxième injection. Et maintenant, le Livre.
La fée plongea la main dans les plis de sa robe crasseuse et y fouilla pendant une éternité. Artemis retint son souffle. Enfin ! Bientôt, les Fowl auraient retrouvé toute leur gloire. Un nouvel empire allait naître avec, à sa tête, Artemis Fowl II.
La fée montra son poing serré.
— Ça ne te servira à rien, c’est écrit dans l’ancienne langue.
Artemis hocha la tête, préférant ne pas prendre le risque de parler.
Elle ouvrit ses doigts noueux. Au creux de sa main reposait un minuscule volume à la reliure d’or, de la taille d’une boîte d’allumettes.
— Voilà. Tu peux le regarder pendant trente de tes minutes d’humain. Pas plus.
Butler prit le minuscule ouvrage avec révérence. Il actionna un appareil photo numérique et entreprit de photographier l’intégralité du Livre dont les pages étaient aussi minces que du papier à cigarette. L’opération dura plusieurs minutes. Lorsqu’il eut terminé, le volume tout entier était contenu dans la puce de l’appareil photo. Artemis préférait ne courir aucun risque en matière d’information.

Mon avis

Voyons tout d'abord le héros : Artemis Fowl, héros innovant en littérature jeunesse car ne devant pas sauver le monde. C'est un garçon âgé de 12 ans, héritier d'une grande famille irlandaise, qui a perdu une grande partie de sa fortune avec la disparition, voire la mort de monsieur Fowl senior (Artemis ne croit pas à la mort de son père). Il est surdoué, antipathique, malfaisant et aidé par un serviteur élevé pour protéger et servir. Il se fiche du bien ou du mal et ne vise qu'une seule chose, rétablir la fortune familiale.
On est vraiment loin des héros de fantasy qui œuvrent pour le bien et c'est le point original du livre, même si finalement je me suis plus attachée aux personnages féeriques qu'à ce sale gosse.

En effet, après avoir découvert Artemis et sa mini bande de truands, on découvre les cibles de celle-ci : les fées, les lutins, et autres personnages plus ou moins merveilleux. On fait la connaissance de Holly Short, une fée qui travaille dans les FARfadet ou encore les Forces Armées de Régulation auxquelles sont rattachées les Fées Aériennes de Détection, de son chef, le commandant Root, d'un centaure créatif et blagueur du nom de Foaly, et de quelques autres.

Malheureusement, bien que les personnages aient chacun leur petit caractère, j'ai trouvé que c'était trop caricatural, trop peu soigné pour vraiment m'impliquer dans l'histoire. Je rappelle, qu'il s'agit de lecture jeunesse destinée, je pense, à de jeunes collégiens. Ma fille qui a lu ce livre en sortant de CE2 à tout à fait accroché.

J'ai tout de même apprécié de voir comment les différentes légendes et les différentes caractéristiques qu'on retrouve dans le monde féerique ont été utilisées dans ce livre. Par exemple, l'utilisation d'ailes motorisées pour contrebalancer la perte "génétique" au fil des générations des ailes corporelles.

Je n'ai pas trop accroché non plus au style de l'auteur qui est assez lourd. J'ai trouvé les apartés pour le lecteur peu utiles et l'humour vraiment trop récurent. Les blagues drôles qui se répètent deviennent souvent moins drôle ;).

Ce livre compte pour le baby-challenge fantasy et jeunesse amenant mes scores respectifs à 10 et 13

9 commentaires:

  1. Je ne pensais pas que tu serais si nuancée mais je te rejoins totalement. Je n'ai pas accroché au héros, j'ai trouvé pleins de bonnes idées mais... trop brouillon. Pour le moment, je n'ai pas idée de continuer la saga, peut-être un jour...

    RépondreSupprimer
  2. Parfaitement d'accord avec Lexounet: les idées sont bonnes, mais je n'ai personnellement pas accroché à la façon dont elles ont été exploitées.

    RépondreSupprimer
  3. J'en ai un bon souvenir, mais j'aimerai quand même les relire car ça reste flou dans ma tête ^^

    RépondreSupprimer
  4. J'ai lu ce roman il y a quelques années et je n'avais pas vraiment accroché ni aux personnages ni même à l'histoire bien que j'avais trouvé l'univers original.

    Bonnes lectures LefsÖ !

    RépondreSupprimer
  5. Mon avis était aussi assez mitigé à l'issue de cette lecture...

    RépondreSupprimer
  6. J'ai les livres 2 à 4 (pour ma fille qui a bien aimé) et je ne sais pas si je vais continuer, à voir selon l'envie ;)
    Merci pour votre passage et bonne lecture À tous !

    RépondreSupprimer
  7. J'ai trouvé inte=éressant que le héros, pour une fois, soit un méchant : pas si courant dans la LDJ.

    RépondreSupprimer
  8. oui c'est peu courant et une idée vraiment intéressante. Je pense que je me laisserait tout de même tenter par le 2ème tome, afin de voir comment évolue tout ce petit monde ;)

    RépondreSupprimer
  9. Vou ne serez pas déçu: je viens de finir le tome 7, et je peux vous dire que l'univers à particulièrement évoluer, surtout Artémis! Lisez la suite, je vous le dis^^

    Bonne lecture

    RépondreSupprimer